Samsung travaille sur un incroyable écran du futur

shutterstock_215339047-650x434

Alors que la définition 4K s’invite à peine sur les derniers modèles d’écrans, Samsung s’est lancé le défi de créer un smartphone avec un écran 11k pour 2018.

C’est la semaine dernière, en Corée, que Samsung a annoncé travailler sur un projet d’écran de smartphone d’une définition de 11k, alors que les smartphones actuels ne proposent rien de mieux que la 2k. Ces écrans seraient compatibles avec la 3D sans lunettes, des écrans dits auto-stéréoscopiques.

Samsung : de la 11K pour nos smartphones en 2018 ?

Samsung n’est pas tout seul à travailler sur ce projet baptisé EnDK. Le gouvernement sud-coréen finance le projet à hauteur de 26 millions de dollars et 13 autres compagnies locales et étrangères coopèrent avec le constructeur de smartphones. Au final Samsung espère obtenir un écran de 5 pouces, soit 12,7 cm, capable d’afficher une énorme résolution de 2250 ppi. A titre de comparaison, l’iPhone 6 doté du très bon écran Retina atteint une résolution de 401 ppi, et l’excellent LG G4 une résolution de 538 ppi sur un écran de 5,5 pouces.

Et pour en mettre encore plus plein les yeux, le groupe sud-coréen souhaiterait présenter son premier prototype lors des Jeux olympiques d’hiver de Pyeongchang, un évènement suivi par des millions de personnes dans le monde entier, et si tout se passe comme prévu, commencer à commercialiser des appareils dotés de ces écrans dès 2020.

Ecrans 11K : de la 3D sans lunettes

Il est difficile d’imaginer ce que donnerait un écran avec une résolution si énorme, de l’ordre de 11 264 х 6336 pixels quand on sait qu’un écran QHD qui équipe actuellement les terminaux haut de gamme propose déjà une excellente qualité. Certains se poseront la question : mais à quoi vont servir de tels écrans ? Eh bien une telle résolution permettrait d’afficher des images en 3D sans que l’on ait besoin de lunettes pour les regarder, en créant un effet d’optique. Ils seraient également d’excellents écrans pour équiper des casques de réalité virtuelle afin d’éviter une image trop pixélisée.

Source : begeek.fr